Το ποίημα είδος ρητορικού λόγου κατά τους Στωικούς

 

Το τεκμήριο παρέχεται από τον φορέα :
Ακαδημία Αθηνών

Αποθετήριο :
Κέντρον Ερεύνης Ελληνικής Φιλοσοφίας (ΚΕΕΦ)

δείτε την πρωτότυπη σελίδα τεκμηρίου
στον ιστότοπο του αποθετηρίου του φορέα για περισσότερες πληροφορίες και για να δείτε όλα τα ψηφιακά αρχεία του τεκμηρίου*
χρησιμοποιήστε
το αρχείο ή την εικόνα προεπισκόπησης σύμφωνα με την άδεια χρήσης :
CC BY-NC-SA 4.0

Αναφορά Δημιουργού - Μη Εμπορική Χρήση - Παρόμοια Διανομή
κοινοποιήστε το τεκμήριο






Το ποίημα είδος ρητορικού λόγου κατά τους Στωικούς

Πρωτοπαπά, Μαρία

Toujours sensibles à la protection de la langue grecque des influences étrangères (barbarismes), les Stoïciens visent à l΄harmonie et à la clarté de cette langue. Dans la même perspective, les trois représentants de l΄ancien stoïcisme: Zénon, Cléanthe et Chrysippe, ont écrit de nombreux traités de grammaire, de rhétorique et de poétique. Selon les philosophes du Portique, le sage, ayant acquis la maîtrise de tous les arts, et, en conséquence, de l΄art poétique, est capable de composer des poèmes; son but consiste à attirer son auditoire et à le conduire à la vertu dont le germe existe chez l΄homme. Or le sage, dans la Cité stoïcienne, doit enseigner, παιδεύειν, le public. Étant semblable au dieu, il se trouve en rapport avec lui, à travers le Logos. Dans ce cas, le poème fonctionne comme un discours rhétorique. Le poète a recours aux mythes et aux traditions du peuple grec, aux chants homériques et à la poésie d΄Hésiode, pour y puiser des sujets chers à l΄homme de l΄époque hellénistique, qui cherche à s΄incorporer dans le cadre plus large du citoyen du monde. Grâce aux Stoïciens on assiste à la renaissance de l΄interprétation allégorique de la poésie, qui remonte au VIe siecle. Ainsi, le poète stoïcien emprunte-t-il des vers ou des fois, des poèmes entiers à la poésie déjà existante. Les philosophes du Portique utilisent les dogmes anciens et les réinterprètent par allégories, pour soutenir leur doctrines philosophiques. L΄explication des notions et l΄enseignement philosophique sont ainsi rendus plus faciles. Il s΄ensuit que les Stoïciens, loin d΄avoir vraiment contribué à la promotion de la poésie, ont simplement promu un nouveau style d΄expression de la poésie déjà existante, et ce afin qu΄elle puisse, par son attrait exercé sur le public, créer des conditions propices à l΄inauguration d΄un nouveau style d΄enseignement, le but du poète consistant en l΄occurrence à transformer les «logophiles» en «philologues».

Επετηρίδα

Ιστορία της Φιλοσοφίας
Λόγος
Στωική Φιλοσοφία
Ρητορική
Ποίηση


1995-1996

Κείμενο/PDF

Γαλλική γλώσσα
Ελληνική γλώσσα



*Η εύρυθμη και αδιάλειπτη λειτουργία των διαδικτυακών διευθύνσεων των συλλογών (ψηφιακό αρχείο, καρτέλα τεκμηρίου στο αποθετήριο) είναι αποκλειστική ευθύνη των φορέων περιεχομένου.