Απόψεις για την κατάφαση

 

Το τεκμήριο παρέχεται από τον φορέα :
Ακαδημία Αθηνών

Αποθετήριο :
Κέντρον Ερεύνης Ελληνικής Φιλοσοφίας (ΚΕΕΦ)

δείτε την πρωτότυπη σελίδα τεκμηρίου
στον ιστότοπο του αποθετηρίου του φορέα για περισσότερες πληροφορίες και για να δείτε όλα τα ψηφιακά αρχεία του τεκμηρίου*
χρησιμοποιήστε
το αρχείο ή την εικόνα προεπισκόπησης σύμφωνα με την άδεια χρήσης :
CC BY-NC-SA 4.0

Αναφορά Δημιουργού - Μη Εμπορική Χρήση - Παρόμοια Διανομή
κοινοποιήστε το τεκμήριο






1972 (EL)
Απόψεις για την κατάφαση

Τατάκης, Β. Ν.

L’affirmation est l’acte essentiel et fondamental de l’esprit humain. Elle présuppose une série d’arguments et sollicite certaines positions antérieures sur lesquelles elle s’appuie, qu’elle justifie, ou même, qu’elle réfute. Aussi, résulte-t-elle d’un processus noétique qui se caractérise d’une part par un idéal d’universalité, une universalité qui reste toujours un idéal inaccessible, et d’autre part par un certain aspect dramatique et complexe qui relève du postulat des premiers principes. L’auteur envisage ici toute la problématique incluse dans le postulat des premiers principes et ensuite passé à l’examen du rôle de la déduction et de l’induction, méthodes qui selon lui s’appuient l’une sur l’autre et ne permettent pas de les voir comme des voies contraires et totalement séparées. En second lieu, l’affirmation présuppose une certaine impulsion qui témoigne la subjective de l’œuvre de l’esprit, ce qui rend plus dramatique cet œuvre. Cet élan intérieur se manifeste dans une multiplicité de formes, lesquelles se proposent d’affirmer l’objectivité extérieure – celle qui se rapport au monde physique – et l’objectivité intérieure, la métaphysique. Suit une analyse critique des formes multiples de l’objectivité et de la subjectivité de l’œuvre de l’esprit. La seconde, toujours présente, ne laisse pas d’être aussi objective dans sa démarche, que la première. L’esprit dispose d’une seconde attitude, aussi fondamentale que l’affirmation : il s’agit de la négation qui présuppose l’affirmation et contribue avec celle-ci à l’épuration critique de la raison. Le processus critique amène un certain moment l’esprit à l’affirmation la plus importante : celle de la foi. A ce niveau l’âme humaine s’oblige elle même de dire ou, même si elle ne trouve aucun appui dans les arguments de la raison.

Επετηρίδα

Κατάφαση
Συστηματική Φιλοσοφία


1972

Κείμενο/PDF

Γαλλική γλώσσα
Ελληνική γλώσσα



*Η εύρυθμη και αδιάλειπτη λειτουργία των διαδικτυακών διευθύνσεων των συλλογών (ψηφιακό αρχείο, καρτέλα τεκμηρίου στο αποθετήριο) είναι αποκλειστική ευθύνη των φορέων περιεχομένου.